stop aspartame

L’aspartame est-il pire que le sucre ? Voici ce qu’il faut savoir

Le sucralose, l’aspartame, l’acésulfame-potassium, le neotame, l’alitame, le cyclamate et la saccharine sont des édulcorants de synthèse. « Édulcorer » signifie adoucir, ajouter un sucre ou un autre aliment ayant un pouvoir sucrant.

On les dit « de synthèse », car ils sont issus de la transformation en laboratoire de différents composés chimiques. D’où leur autre nom « édulcorants artificiels ». On les désigne également sous l’appellation « édulcorants intenses » en raison de leur pouvoir sucrant très élevé.

L’aspartame est un édulcorant à saveur sucrée, mais qui ne contient pas de sucre en tant que tel. Cette propriété nous permettrait de penser que les aliments qui en contiennent ne provoquent pas de variations marquées de glycémie.  Cet édulcorant intense, utilisé pour remplacer le sucre dans près de 6000 produits alimentaires, fait régulièrement l’objet de polémiques.

Mais de quoi est-il composé l’aspartame?

Et bien, l’aspartame est une combinaison de trois produits chimiques: l’acide aspartique (40%), la phénylalanine (40%) et le méthanol (10%):

– L’acide aspartique : est un acide aminé qui détruit les cellules neurologiques de notre cerveau et provoque des pertes de mémoires et des maladies neurologiques

– La phénylalanine : est un acide aminé naturellement présent dans notre cerveau. En petites quantités cet acide aminé n’est pas dangereux, mais à plus forte dose, il cause la chute du taux de sérotonine dans le cerveau (la sérotonine est l’hormone cérébrale de la bonne humeur, elle permet de maintenir la stabilité de notre humeur).

Or, lorsque le taux de sérotonine est perturbé, cela provoque des troubles émotionnels .

Le méthanol, aussi appelé “alcool de bois”, déclaré toxique par les autorités sanitaires, ses propriétés ont tendance à ralentir le fonctionnement du système nerveux central (de la même façon que l’éthanol). Il peut provoquer des problèmes de vue ou encore d’autres symptômes, tels que des maux de têtes, des trous de mémoire, des engourdissements, problèmes gastro-intestinaux, vertiges, etc.

Effets secondaires de l’aspartame :

Selon les études réalisées jusqu’à présent, la consommation d’aspartame provoque à long terme les effets suivants  :

  • maux de tête, migraines,
  • étourdissements,
  • crises d’apoplexie,
  • nausées,
  • engourdissements,
  • spasmes musculaires
  • gains de poids,
  • irritations cutanées
  • dépression
  • fatigue
  • irritabilité, tachycardie, insomnies
  • problèmes visuels,
  • palpitations cardiaques
  • difficultés respiratoires
  • perte du goût, goût de fer

Selon la FDA, plus de 75% des signalements effectués par des consommateurs ayant été victimes de réactions indésirables liés à des additifs alimentaires ont été provoquées par de l’aspartame. Selon ces rapports, l’aspartame causerait des réactions très graves, notamment crises d’épilepsie voir décès…

Aspartame et développement de tumeurs :

Selon les recherches menées sur le sujet, l’aspartame attaquerait notre système nerveux et favoriserait le développement de cellules cancérigènes.  Il crée également des conditions favorables pour le développement de maladies telles que la sclérose en plaques, la dépression, le diabète, l’arthrite, l’épilepsie, la maladie d’Alzheimer ou encore la thyroïde…

Malgré diverses alertes, les experts internationaux n’ont pas encore jugé nécessaire d’abaisser sa dose journalière admissible, voire de l’interdire, comme l’exigent ses détracteurs (voir notre article : L’innocuité de l’aspartame fait débat). En France, l’Anses (Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation) s’est récemment penchée sur des études étrangères alarmistes, qui ne devraient toutefois pas trop nous inquiéter (Aspartame : l’agence sanitaire de l’alimentation rassure les consommateurs). Mais des mises en garde pourraient être adressées aux femmes enceintes.

Quelle est la différence entre le sucralose ou la stévia ?

  • Le pouvoir sucrant du sucralose est de 600 (Il faut 600 fois  plus de sucralose que de sucre pour obtenir la même intensité sucré)
  • Le pouvoir sucrant de l’aspartame est de 200
  • Le pouvoir sucrant de la stévia est de 300

Pour ces édulcorants intenses, le principal avantage est d’apporter un goût sucré sans apporter de sucres ni de calories

  • Stevia : édulcorant végétal issue d’une plante naturelle, il apporte un léger goût de réglisse aux préparations,
  • Aspartame : gout sucré mais édulcorant artificiel ,
  • Sucralose : ne provoque pas de caries. Non métabolisé par l’organisme et n’augmente pas la glycémie.

La stévia reste meilleure que le sucre et l’aspartame

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close
Close

Sign in

Close

Cart (0)

Cart is empty No products in the cart.